Crêpes mille Trous (Baghrirs)

04042019-DSC_0932Le baghrir appelé « crêpe mille trous » est une crêpe marocaine préparée avec de la semoule de blé dur qui a la particularité d’être cuite seulement d’un côté et sur laquelle se forment des trous minuscules pendant la cuisson. Elle est traditionnellement trempée dans une sauce préparée avec du beurre et du miel mais peut aussi être agrémentée d’huile d’olive, d’eau de fleur d’oranger, de sucre, de confiture ou d’amlou ( le « nutella marocain » qui fera l’objet d’un prochain article ).

Les  Marocains et les Algériens revendiquent la paternité de cette fameuse crêpe. Tout ce qu’on peut dire, c’est qu’elle vient probablement de ces deux pays, puisque l’origine de cette ancienne recette remonte aux Berbères, le peuple natif d’Afrique du Nord. « Baghrir » ( mot qui est très dur à prononcer soit dit en passant ) est en fait un mot Tamazight ( langue berbère ) qui signifie “trop doux”.

Le baghrir (بغرير) a des noms différents selon la région d’origine. En berbère, il est également appelé edarnan, tibouajajin ou tiγrifin (en Kabylie). Dans la partie orientale de l’Algérie et en Tunisie, il est appelé ghrayef. A Constantine (au nord-est de l’Algérie), les gens l’appellent korsa. Il est nommé khringo en Oranie (nord-ouest de l’Algérie) ainsi qu’au nord-est du Maroc, dans le Rif (au Nord du Maroc) on l’appelle également hatita.

Il existe autant de recettes que de familles, pour ma part je ne prends pas de risque, j’utilise la recette de la grande cuisinière marocaine Fatéma Hal depuis plusieurs années et ça me convient très bien, les crêpes sont légères et moelleuses et les trous sont toujours au rendez-vous, succès garanti ! Poursuivre la lecture de « Crêpes mille Trous (Baghrirs) »