Gâteau aux Figues (Ottolenghi)

25072019-DSC_5982.JPG

La figue, tout comme l’olivier et la vigne, est le fruit méditerranéen par excellence, il est même considéré comme sacré dans les textes religieux ( Thora, Évangile et St Coran), il est serait même selon certains, le « fruit défendu » qui a valu à Adam et Eve d’être chassé du Paradis.

La figue est un fruit moyennement énergétique tout comme la pomme et la prune lorsqu’elle est consommée fraîche. Séchées elles sont alors très riches en glucides et ont un apport calorique beaucoup plus élevé. Sa richesse en sels minéraux, particulièrement le potassium, le calcium, le phosphore et le magnésium en fait un fruit reminéralisant. Riche en vitamine du groupe B, elle n’a cependant qu’un faible taux de vitamines C et de provitamine A.

Profitons de ce fruits savoureux car sa saison est courte, pour sublimer ce magnifique fruit je vous propose ce gâteau délicieux d’Ottolenghi, je vous ai déjà parlé de ce chef avec le cake aux myrtilles ici, ses recettes sont à faire les yeux fermés.

L’alliance des figues, des amandes et des graines d’anis est vraiment réussie, on croirait manger une frangipane mais n’importe quelle frangipane, une frangipane aux saveurs méditerranéennes, encore une fois Ottolenghi a su créer un savant mélange entre les différentes saveurs pour faire de ce gâteau, un gâteau très parfumé.

25072019-DSC_5989-3.JPG

Ingrédients pour un moule de 24 à 26 cm :

150 g de sucre

150 g de beurre fondu

3 œufs

150 g de poudre d’amandes

100 g de farine

1 pincée de sel

1 sachet de sucre vanillé

1/2 cuillère à café de graines d’anis

1 pot de yaourt nature ou à la vanille

25072019-DSC_5988-2.JPGPréchauffez le four à 200°C.

Fouettez le beurre et les sucres dans un grand saladier jusqu’à ce que le mélange deviennent mousseux et blanchisse.

Ajoutez les œufs un par un, et bien mélanger entre chaque œuf.

Dans un autre bol, mélangez les ingrédients secs : la farine, la poudre d’amande, le sel et les grains d’anis.

Mélangez bien les deux préparations ensemble pour obtenir un appareil homogène. Enfin incorporez le yaourt.

Versez la pâte dans un moule beurré et fariné pour ne pas qu’il attache.

Découpez les figues en quartiers ou comme moi en deux et disposez-les en rosace sur la pâte.

Enfournez pour 15 minutes à 200°C. Puis, baissez à 170°C et poursuivez la cuisson pendant encore 30 à 40 minutes.

Laissez bien refroidir avant de découper, il se conserve plusieurs jours au réfrigérateur.

25072019-DSC_6000.JPG

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s