Confiture Façon Tajine aux pruneaux

16092019-DSC_8062.JPG

Cette recette de confiture m’est venu à l’idée il y a quelques années en cuisinant, c’était en été, je préparais un tagine sucré salé aux pruneaux et sur mon plan de travail, se trouvait un panier avec de quetsches…prunes, quetsches, pruneaux c’est de la même famille non ? alors pourquoi faire une confiture aux saveurs marocaines ? en ajoutant la cannelle, les graines de sésame et les amandes, on retrouve exactement le même goût du tajine sans le salé de la viande on est bien d’accord hihi… je suis d’ailleurs assez étonné que les chefs marocains n’aient pas pensé à cette confiture, à moins que je me trompe mais ce n’est pas faute d’avoir cherché sur internet, je n’ai rien trouvé ! Les quetsches et la cannelle se marient à merveille, les graines de sésame et les amandes apportent un croquant original , sur une tartine avec du beurre salé c’est un régal!

Avant de vous lancer dans la confection de la confiture, il est important de bien stériliser vos pots. Placez vos pots et leurs couvercles dans une grande marmite puis mouillez-les entièrement d’eau, et portez le tout à ébullition pendant au moins une trentaine de minutes. Sortez-les et disposez-les à l’envers sur un linge propre le temps qu’ils s’égouttent plutôt que de les essuyer avec un torchon.

L’avantage des confitures maison est de pouvoir diminuer le sucre par rapport aux confitures du commerce. Je mets souvent à peine 300 g de sucre pour 1 kg de fruits mais vous pouvez garder le « tant pour tant » des recettes classiques, à vous voir.

16092019-DSC_8048.JPG

Ingrédients :

1 kg de quetsches

300 g de sucre ( ou 500 g à 1 kg )

1 bâton de cannelle

50 g d’amandes entières

30 g de graines de sésame

1 cuillère à soupe de jus de citron

La vieille laver et essuyer les quetsches, les couper en deux, enlever les noyaux, coupez chaque oreillon en 4 ou 6 morceaux.

Déposer les fruits dans une grande marmite, ajouter le sucre, le jus de citron et le bâton de cannelle.

Bien mélanger, couvrir et laisser macérer toute la nuit.

16092019-DSC_8051.JPG

Le lendemain mettez les amandes dans une petite casserole, ajoutez de l’eau et portez à l’ébullition quelques minutes, versez le tout dans une passoire, laissez tiédir et retirer la peau des amandes pour les émonder, les essuyer avec un torchon propre.

Dans une poêle faites chauffer 2 cuillère à soupe d’huile de tournesol, ajoutez les amandes et les faire griller en remuant avec une cuillère en bois, lorsque les amandes sont légèrement dorées, les retirer dans un papier absorbant. A l’aide d’un pilon ou un mixeur, concassez les amandes grossièrement et réservez.

Portez à ébullition la marmite sur feu fort, quand la confiture commence à bouillir (attention aux projections), baissez le feu et laissez cuire 25 minutes sur feu doux en remuer constamment, retirer l’écume avec une louche.

Vérifier la cuisson de la confiture en plongeant l’écumoire dans la masse puis en la retirant : si les gouttelettes se figent ou coulent lentement, alors c’est prêt !

Retirez le bâton de cannelle, ajoutez les graines de sésame et les amandes concassées, bien mélanger, versez la confiture dans les pots de confiture stérilisés, fermez les couvercles et retournez les pots.

Laissez bien refroidir avant de les ranger dans un endroit secs et à l’abri de la lumière.

Si vous diminuez le sucre comme moi, il faudra la confiture consommer rapidement, elle  ne se conservera pas autant qu’une confiture classique.

16092019-DSC_8056.JPG

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s