Bûche Façon Tiramisu

DSC_9827.jpg

DSC_9875.jpg

Ingrédients pour le roulé :

5 oeufs

120 g de sucre

120 g de farine

1 pincée de sel

½ cuillère à café de levure chimique

50 g de cacao amer

Ingrédients pour la crème :

250 g mascarpone

20 cl de crème fleurette entière 30 % mg

30 g de sucre glace

2 sachets de sucre vanillé

Pour imbiber :

15 cl de café froid ( Lungo de Canofea)

DSC_9843.jpg

Séparez les jaunes des blancs, montez les blancs en neige ferme avec la pincée de sel et réservez.

Battre les jaunes avec le sucre jusqu’à ce qu’ils blanchissent. Ajoutez la farine, la levure et le cacao tamisés.

Incorporez les blancs délicatement avec une spatule. Déposez une feuille de papier sulfurisés une plaque de 30 x 25 cm avec un pinceau huilez le papier sulfurisé et saupoudrez de sucre semoule (ou versez dans le flexipat ).

Versez la pâte et étalez à l’aide d’une spatule.

Enfournez à 180 degrés et cuire 10 à 12 minutes plus ou moins selon les fours.

Laissez tiédir le roulé, le retourner sur une feuille de papier sulfurisé ou un torchon. Décoller le papier cuisson, roulez bien serré le biscuit et laissez refroidir.

Pendant ce temps, battre la crème en chantilly ajoutez le sucre glace et le sucre vanillé, quand la chantilly commence à prendre, ajoutez le mascarpone et continuez de battre jusqu’à ce que le mélange soit bien homogène.

Déroulez le biscuit imbibez le café froid à l’aide d’un pinceau.

Étalez la moitié de la crème sur le biscuit, roulez et étalez le reste de crème sur le dessus.

Mettre au frais pour 6 heures au moins, l’idéal serait de préparer ce roulé la veille pour le lendemain, il ne sera que meilleur.

Astuces :

1/ Pour réussir le roulé il faut absolument surveiller la cuisson. Un roulé trop cuit se cassera en le roulant. Entre 10 et 12 minutes pas plus, 1 minute de plus et c’est la catastrophe. Le roulé doit être encore mou et à peine doré à la sortie du four.

2/ Pour que la chantilly prenne, utilisez une crème entière 30 % de matière grasse.

20 minutes avant de commencer déposer un bol en ions, les fouets du batteur et la crème au congélateur.

DSC_9861.jpg

Brioche chocolatée

DSC_2155

Après avoir vu qu’on pouvait utiliser le lait fermenté pour avoir de beaux pancakes, de délicieux muffins, du pain moelleux, voici autour de cette délicieuse brioche au chocolat de faire honneur à cet ingrédient !

Cette brioche est vraiment délicieuse, à chaque fois que je la fais, elle remporte un grand succès auprès des gens qui la goûtent, elle est douce et moelleuse.

Très peu sucrée, le chocolat n’est ni trop fort ni écœurant, juste ce qu’il faut, j’aime la déguster en tranches toastées, avec du beurre et du miel crémeux.

Le lendemain, elle reste encore moelleuse, à condition de bien l’emballer mais rassurez vous n’aura pas besoin de le faire, elle sera dévorée bien avant !

Comme pour le pain au Lben, ajoutez le lait fermenté petit à petit, vous aurez bien peut être besoin d’en ajouter ou d’en mettre moins, car encore tout dépendra de l’absorption de la farine et de la consistance de votre lait…

Poursuivre la lecture de « Brioche chocolatée »

Peanut Butter Square

DSC_1483

On continue avec le beurre de cacahuète et ses variations, après les cookies, le poulet mariné, je vous propose ces petites gourmandises qui vous rappelleront surement, les fameux « REESE’S », pour ceux qui ne connaissent pas : ce sont des friandises « made in USA » à base de beurre de cacahuètes et de chocolat, ce sont de vraies petites bombe caloriques mais tellement délicieuses !

L’originalité de la recette d’aujourd’hui, réside dans le fait d’utiliser des bretzels qui accentue le côté salé du beurre de cacahuète et qui leur apporte du croquant.

J’ai diminué la quantité de sucre et de beurre, j’ai utilisé du sucre complet à la place du sucre blanc, et des galettes bretonnes mais n’importe sablés ou gâteaux secs fera l’affaire.

Ces petits carrés se préparent en un tour de main et on en fait qu’une bouchée ! Poursuivre la lecture de « Peanut Butter Square »

Cookies au beurre de Cacahuètes

DSC_1351

D’abord originaire du Mexique, les arachides vont se propager partout dans le monde grâce à leurs qualités nutritives. Plus tard, c’est aux États-Unis que ce beurre devient très populaire étant donné son faible coût et sa valeur nutritive. L’origine du beurre d’arachide remonte à 1890, quand, dans le cadre d’une expérience, un médecin américain, George A. Bayle Jr., a moulu des arachides en vue d’obtenir une pâte qui servirait de substitut nutritionnel riche en protéines aux personnes n’ayant pas de bonnes dents. Vers la même période, Dr. John Harvey Kellogg à Battle Creek, dans le Michigan, crée un beurre d’arachide comme source végétarienne de protéines pour ses patients. Son frère Will Keith Kellogg ouvrit peu après le Sanitas Nut Company qui commercialisa ce produit. Ce sont eux, les frères Kellogg, qui obtinrent en 1895 un brevet pour son invention. Depuis, le beurre d’arachide est utilisé aux États-Unis et au Canada, mais il n’a été introduit sur le marché mondial qu’en 1904. Selon le US National Peanut Board, le beurre d’arachide a fait sa première apparition dans le monde à l’exposition universelle de Saint-Louis, grâce à C.H. Summer.

Aux États-Unis et au Canada, le beurre d’arachide est un aliment de base.

Selon les statistiques, 89 % des ménages américains et canadiens en consomment quotidiennement.

C’est le cas avec le fameux « Peanut Butter and Jelly sandwich » (un sandwich à base de pain de mie tartiné de beurre de cacahuète et de confiture de frais ou de framboise) qui se retrouve dans toutes lunch box des petits écoliers américains, faisant de lui l’encas par excellence.

Le cookie est mon biscuit préféré, si je m’écoutais j’en ferais tous les jours, j’aime sa texture friable et moelleuse à la fois, il est déclinable à l’infini : avec des noisettes, des noix , des amandes, du chocolat ou comme ici du beurre de cacahuète, il en existe mille  et une variantes.

Après cookies aux noisettes, les « outrageous », les « levain bakery » et les Cookies stick voici la version au « Peanut Butter » ! Poursuivre la lecture de « Cookies au beurre de Cacahuètes »

Mousse au Chocolat/Carambar®

DSC_1204

On achève cette semaine avec la troisième recette à base de Carambar®, après les crèmes et les délicieuses sauces, je vous invite de toute urgence à tester ces délicieuses mousses, pour moi ( et mes enfants le confirment aussi ) ces sont les meilleures goûtées jusqu’à présent!

Elles sont onctueuses et fermes à la fois, le carambar® leur apporte une tenue impeccable ! On a l’impression de plonger sa cuillère dans un nuage ! Et cette petite note subtile de caramel en fin de bouche leur donne un goût de « reviens-y »!

Cette recette est à mettre dans ses favoris… et le carambar® n’a pas fini de nous révéler tous ses secrets ! Poursuivre la lecture de « Mousse au Chocolat/Carambar® »

Sauces aux Carambar®

DSC_1142

En version mini ou classique, au caramel ou au fruit, la barre de Carambar® ne cesse de conquérir les cœurs, génération après génération. Mariage, anniversaire, goûter, café gourmand-régressif : les occasions ne manquent pas pour déshabiller un Carambar® et se taper une barre !!  Je sais le jeu de mots était trop facile 🙂

En pâtisserie ces petites friandises apportent de la tenue et un petit arrière goût caramélisé irrésistible !

Après ces délicieuses crèmes, on continue avec les gourmandises à base de Caramabar®!

Revisitez les grands classiques comme la crème au caramel au beurre salé ou la sauce pour fondue mais en version CARAMBAR®, qui viendront donner une saveur d’enfance à vos goûters et à vos desserts. Poursuivre la lecture de « Sauces aux Carambar® »

Fondant Poire Chocolat

DSC_1047

Après le gâteau renversé aux poires et le risotto poires/champignons, on va clôturer cette semaine qui était dédiée à la poire avec ce délicieux fondant au chocolat et aux poires.

Ce gâteau est une vrai réussite ! Et pour cause, l’association poire/chocolat est une belle réussite qui ne laisse aucun gourmand indifférent…au restaurant par exemple le dessert le plus commandé par les clients est « la poire Belle-Hélène » qui est devenue une recette incontournable de la gastronomie française.

Ce gâteau est à la fois fondant et mousseux, il ne contient ni levure ni farine, il convient donc parfaitement aux intolérants au gluten…

J’ai encore utilisé des poires Conférence comme dans les recettes précédentes, mais vous pouvez utiliser d’autres variétés, mes poires étaient tellement énormes que j’en ai utilisé seulement 3 au lieu de 4 comme indiqué dans la recette, à vous d’ajuster selon la taille de vos poires…. Poursuivre la lecture de « Fondant Poire Chocolat »

Outrageous Chocolate Cookies

DSC_9548.jpg

Ces Cookies ne sont plus à présenter tellement ils sont célèbres,  toute pâtissière digne de ce nom a déjà fait cette recette au moins une fois dans sa vie, si ce n’est pas le cas il faut le faire de toute urgence !

Ils sont l’œuvre de la talentueuse chroniqueuse culinaire, j’ai nommé Martha Stewart, elle a eu la judicieuse idée de travailler la pâte différemment pour obtenir des cookies avec une texture qui rappelle celle du brownies…

En effet, dans n’importe quelle recette classique de cookies, on travaille d’abord le beurre avec le sucre, oeufs ensuite on ajoute la farine pour obtenir une texture sablée, ici Martha Stewart commence par battre les œufs avec le sucre comme on ferait pour faire un gâteau… le procédé est différent donc forcément le résultat et la texture dont différents, fallait y penser !

On obtient donc des cookies en forme de brownie avec une belle surface craquelée et un intérieur moelleux et gourmand, ils sont irrésistibles…

Je vous conseille fortement d’utiliser de la vergeoise (brune ou blonde peu importe) c’est le sucre qui se rapproche le plus du sucre roux américain, vous pouvez bien sûr utiliser du sucre roux ou de la cassonade mais je ne vous garantie pas le résultat…. Poursuivre la lecture de « Outrageous Chocolate Cookies »

Pancakes tout chocolat

11092019-DSC_7487.JPG

Le Dimanche rime souvent avec grasse matinée et petit déjeuner en famille, et pour garnir la table on pense souvent aux pancakes car tout le monde apprécie les pancakes, arrosés de sirop d’érable ou de chocolat fondu ils font le bonheur des petits et des grands.

J’ai déjà partagé plusieurs recettes de pancakes avec vous, ICI et ou encore ICI, aujourd’hui je vous propose une version tout chocolat pour plus de gourmandise, et ça change des pancakes natures, ils sont tout moelleux et bien chocolaté, la prochaine fois je rajouterai des pépites de chocolat pour plus de décadence… Poursuivre la lecture de « Pancakes tout chocolat »

Fondant au chocolat de Nathalie

12072019-DSC_5510.JPG

Si vous êtes fan de fondant au chocolat, ce gâteau est un incontournable, il fait le tour de la blogosphère culinaire depuis une dizaine d’années.

Cette petite merveille, on la doit à Trish Deseine, célèbre auteure culinaire d’origine irlandaise qui a publié des livres de recettes aux titres plus ou moins provocateurs un peu comme au cinéma : « Du caramel plein la bouche », « Je veux encore du chocolat » « Ma petite robe noire » « Le bonheur est dans le plat » « Petits plats entre amis » etc..

Cette recette est issue de son livre « Je veux du chocolat », un livre qui a rencontré un succès phénoménal, d’ailleurs il a tellement eu de succès qu’elle a du rééditer un autre livre avec un titre encore plus accrocheur : « Je veux encore du chocolat »…

Capture d’écran 2019-07-13 à 19.39.00

Ce que j’apprécie dans ce fondant, c’est qu’il est ultra-moelleux à l’intérieur avec une croûte légèrement croustillante à l’extérieur. Souvent on a besoin de cuire moins longtemps nos fondants, voire même de laisser la pâte un peu crue pour qu’ils aient une texture parfaite, mais là même si vous oubliez votre gâteau dans le four et qu’il est un peu trop cuit, il garde sa « fondance ». C’est LE fondant réconfortant par excellence !

Il est parfait quand on reçoit des convives et qu’on a besoin de s’organiser car il se prépare la veille, vous aurez le dessert en moins à penser pour le jour J, dégusté avec une boule de glace et un coulis de framboises, il fera fondre vos invités.

N’ayez pas peur de la quantité de sucre et de beurre, c’est ce qui donne cette texture très fondante au gâteau, par contre utiliser bien un chocolat noir corsé à 70% mininum pour que le fondant ne soit pas trop écœurant.

Et comme on dit « on ne vit qu’une fois », manger une part de gâteau de chocolat de temps en temps ça n’a fait de mal à personne, tout est dans la mesure… Poursuivre la lecture de « Fondant au chocolat de Nathalie »