Financiers aux fruits rouges

29042019-DSC_1521Meriem du blog « La Casbah des délices »  a été désigné  comme marraine pour choisir un ingrédient pour un jeu interblog, elle a choisi comme thème les « fruits rouges »….

Un thème qui me plait beaucoup car j’aime beaucoup les fruits rouges, j’en ai toute l’année dans mon congélateur, ils sont délicieux, ils sont beaux et ils sont riches en anti-oxydants.. Un vrai bonheur gustatif et pour la santé !

J’ai eu plein d’idées de recettes, en effet, le thème est vaste : les fruits rouges subliment tous les desserts, tant par leur couleur que par leur petit goût acidulé qui vient contrebalancer le trop-sucré des pâtisseries. N’hésitez pas à faire à faire le tour des autres blogueuses participantes pour trouver des idées (voir la liste en bas de l’article) d’autant plus que la saison des fruits rouges est bientôt là, il faut en profiter !

Pour ma part j’ai jeté mon dévolu sur le financier, ce petit gâteau rectangulaire au bon petit goût de beurre et d’amande, car oui l’association de l’amande et des fruits rouges est vraiment une réussite, j’ai adoré croquer dans ces petits biscuits !

Financier … pourquoi ce nom ?

Les sœurs visitandines de Nancy fabriquaient depuis le Moyen Âge des petits gâteaux ovales et
moelleux au délicieux goût d’amande mais comme la plupart des pâtisseries aux
amandes, elles connurent une éclipse après la Renaissance (l’arsenic sentant l’amande
amère, et Catherine de Médicis et ses suivantes ayant une fâcheuse propension à offrir
des cadeaux empoisonnés, on se méfia pendant des siècles de tout ce qui était à base
d’amande). 
Vers 1890, le pâtissier Lasne remit les visitandines au goût du jour. Comme son magasin
était tout prêt de la Bourse, sa clientèle se composait en grande partie de financiers
désireux d’avaler sur le pouce (quand ils étaient autour de la fameuse corbeille) un petit
gâteau qui ne salisse pas les doigts. Lasne eut aussi l’idée (très marketing avant l’heure)
de changer la forme ovale de la pâtisserie originelle pour évoquer celle d’un… lingot d’or.
Le financier était né !

Poursuivre la lecture de « Financiers aux fruits rouges »