Flat Bread

12072019-DSC_5478-2.JPG

Les Flat bread qu’on pourrait traduire par « galette » ou « pains plats » est une recette de pain rapides qu’on cuit à la poêle. Ils ont la particularité d’être hydratés par du yaourt, il n’y a pas de liquide dans cette recette, ni eau ni lait.

Seulement de la farine et du yaourt (qu’on peut remplacer par du fromage blanc) un tant pour tant : même quantité de farine pour une même quantité de yaourt,  ce qui peut surprendre au premier abord, surtout quand on est habitué à faire du pain maison.

Il n’y a pas de levure boulangère non plus, donc pas de temps de repos, ils cuisent instantanément sous l’effet de la levure chimique comme feraient des pancakes ou des scones.

Dès qu’ils sont cuits donc encore brûlants, ces pains sont badigeonnés avec un savoureux mélange de beurre, d’ail et fines herbes.

Ils sont à déguster avec une soupe, une salade ou tout simplement à tremper dans une sauce au yaourt type tzatziki.

Cette recette nous vient du talentueux et excentrique chef Anglais : Jamie Oliver, vous pouvez y aller les yeux fermés ! Poursuivre la lecture de « Flat Bread »

Cake aux fruits confits

09042019-DSC_1152

Ce cake aux fruits confits est une version simplifié du « Fruit cake » ou du « Christmas Cake » que les Anglais ont l’habitude de faire, en effet ces derniers contiennent plus de fruits confits et certains en contiennent plus que la quantité de pâte même.

J’aime trop les cakes au fruits confits, j’en suis même dingue mais comme je suis la seule à aimer ça chez moi j’en fais donc très rarement, une fois par an quand l’envie me prend, mais je vous assure quand j’en fais, je prends le temps de le savourer.

J’adore cette recette car elle donne un cake bien dense et bien moelleux, ceci est du à l’ajout de crème fraiche.  Le cake se garde plusieurs jours dans une boite hermétique, on peut le trancher et le conserver au congeler plusieurs mois.

Dans la recette originale, pour macérer les raisins secs, on utilise du rhum mais ne consommant pas d’alcool j’ai remplacé celui-ci par de la fleur d’eau d’oranger, vous pouvez éventuellement utiliser un sachet de thé.

Poursuivre la lecture de « Cake aux fruits confits »

Scones

05062019-DSC_2392Les scones sont des petits pains d’un genre particulier à mi chemin entre le pain, le biscuit et le cake, on les appelle des « quick breads » ( « pains rapides ») car ils nécessitent pas de levée avant la cuisson. A l’origine ils étaient cuisinés avec de la farine d’avoine (oatmeal) ou d’orge (barley) et du babeurre (buttermilk) puis cuits sur des plaques. Désormais, ils sont préparés à base de farine de blé, de beurre et de crème fraîche puis cuits au four.

Ils sont traditionnellement dégustés dans des « tea shops » avec un thé fumant, on parle d’ailleurs de « cream tea » pour désigner le goûter de l’après-midi composé de thé, scones, confiture et Devon clotted cream (crème fraiche très épaisse).

Je pensais que les scones trouvaient leur origine en Angleterre, mais en cherchant un peu sur internet et dans quelques bouquins, j’apprends en fait que ces « petits pains » seraient d’origine écossaise.

La première référence aurait été écrite par un poète écossais en 1513.

L’origine étymologique du mot « scone » fait  d’ailleurs débat, il pourrait s’agir d’un dérivé du mot allemand « schonbrot » ou d’un dérivé du mot gaélique « sgon » qui signifie grosse bouchée. Une autre version voudrait que le mot fasse référence au « Stone of Destiny » (« la pierre de la destinée » : lieu de couronnement des rois écossais), situé à Scone Abbey.

Quoiqu’il en soit, aujourd’hui ces scones sont dégustés dans tous les pays du Commonwealth , même aux Etats Unis et on en trouve pour tous les goûts : ronds ou triangles, sucré ou salé, servis au petit déjeuner, brunch ou au goûter, à vous de choisir la version qui vous plait.

Poursuivre la lecture de « Scones »