Chebekia

03052019-DSC_1624Le lundi 6 mai a débuté le mois sacré du Ramadan, parfois orthographié ramadhan (en arabe رمضان ), qui est le neuvième mois du calendrier hégirien. Seul mois dont le nom figure dans le Coran, le Ramadan est pour les musulmans le « mois saint par excellence » car il constitue le mois du jeûne (ou saoum) et contient Laylat al-Qadr (la nuit du Destin).

Le jeûne du mois de Ramadan constitue l’un des cinq piliers de l’Islam. Au cours de ce mois, les musulmans ayant l’âge requis selon les courants de l’islam ne doivent pas manger, boire, fumer, ni entretenir de rapport sexuel de l’aube au coucher du soleil. Ramadan est considéré comme le « mois de la charité » car, lorsqu’il s’achève, le fidèle doit s’acquitter d’une aumône, la « zakat al fitr ».

Au moment de la rupture du jeune, la table est garnie de plusieurs mets, aussi différents et aussi variés selon les cultureS ou les familles. La star des tables marocaines reste sans aucun doute la « chebekia », elle accompagne à merveille le soupe traditionnelle marocaine qu’on appelle « harira ».

La chebekia appelée également « m’kharqa » dans certaines régions du Maroc, est une pâtisserie à base d’anis, de sésame, frite dans l’huile et plongée dans le miel, à la forme particulière, en effet la pâte est découpée en rectangles dans lesquels sont pratiquées, à l’aide d’une roulette, quatre entailles formant cinq languettes qui sont ensuite enchevêtrées avec habileté pour donner la forme caractéristique de cette pâtisserie. D’ailleurs « chebek » signifie littéralement « grillage » en référence aux fenêtres en fer forgé typiques des maisons marocaines (voir photo ci-dessous).

Capture d’écran 2019-05-07 à 14.23.14
Chebek

Poursuivre la lecture de « Chebekia »