Pan’Crêpes

DSC_0689

Cette recette est comme qui dirait, une recette de fond de placard, en revenant des vacances ma fille a voulu nous préparer des crêpes pour nous faire la surprise mais il ne restait que de la farine d’épeautre dans le congélateur ( oui oui je stocke mes farines dans le congélateur pour éviter aux petites bébêtes de faire leur nids dedans..)

De ce fait, la pâte qu’elle avait préparé était assez épaisse, en effet la farine d’épeautre a besoin d’être coupé avec de la farine blanche pour éviter à la préparation d’être trop épaisse et par conséquent trop lourde…

Heureusement j’avais rapporté avec moi un fond de farine avec levure incorporée, nous avons mélangé tout ça, et ça nous a donné ces délicieuses crêpes.

On les appelle « Pan’crêpes » car elles sont à mi chemin entre le pancake et la crêpe, très nourrissantes grâce à la farine d’épeautre elles sont idéales pour le matin au petit déjeuner. Poursuivre la lecture de « Pan’Crêpes »

Pancakes tout chocolat

11092019-DSC_7487.JPG

Le Dimanche rime souvent avec grasse matinée et petit déjeuner en famille, et pour garnir la table on pense souvent aux pancakes car tout le monde apprécie les pancakes, arrosés de sirop d’érable ou de chocolat fondu ils font le bonheur des petits et des grands.

J’ai déjà partagé plusieurs recettes de pancakes avec vous, ICI et ou encore ICI, aujourd’hui je vous propose une version tout chocolat pour plus de gourmandise, et ça change des pancakes natures, ils sont tout moelleux et bien chocolaté, la prochaine fois je rajouterai des pépites de chocolat pour plus de décadence… Poursuivre la lecture de « Pancakes tout chocolat »

Gaufres À l’épeautre

09092019-DSC_7272

L’épeautre est une variété ancienne du blé qui n’a pas été modifié contrairement au blé classique, de ce fait son gluten est mieux toléré. Sa composition est proche de celle du blé tendre. L’épeautre était la base de l’alimentation des Romains qui l’appelaient «farrum». C’est d’ailleurs son nom qui donna plus tard les mots «far» et «farine».

La farine d’épeautre renferme tous les minéraux essentiels ( sodium, magnésium, calcium, silicium, souffre, phosphore, fer), elle est très riche en glucides et en protéines, ce qui fait d’elle un excellent aliment pour les sportifs.

Avec ces délicieuses gaufres au petit déjeuner, vous avez de quoi tenir toute la matinée, car en dehors de ses nombreuse vertus, l’épeautre a un effet rassasiant.

Ces gaufres sont faites avec du lait végétal elles conviennent parfaitement aux intolérants au lactose.

Poursuivre la lecture de « Gaufres À l’épeautre »

Chia Pudding

09092019-DSC_7337

Les graines de Chia ( à prononcer « Kia ») sont de vraies bombes nutritionnelles. Une portion de chia vous permet de commencer la journée avec votre dose quotidienne d’oméga-3, assez de fibres et de protéines pour vous rassasier jusqu’à l’heure du  déjeuner !

Les graines de chia, qu’est-ce que c’est  ?

Le chia (Salvia hispanica) est une plante herbacée annuelle de la famille des sauges, originaire du Mexique. Cette plante est cultivée depuis des millénaires pour ses graines alimentaires.

Quelles sont les vertus des graines de chia ?

Les graines de chia sont plébiscitées par les nutritionnistes pour leur haute teneur en lipides (25 à 38 %) comportant une forte teneur en acide alpha-linolénique (du groupe oméga-3).

Elles sont également riches en protéines (23%) et en fibres (parfaites, donc, pour les estomacs fragiles et les personnes souffrant de constipation).

Elles fournissent par ailleurs une bonne source de calcium, de phosphore et une très bonne source de manganèse.

Cette petite graine suscite un tel engouement chez les instagrameu(r)ses qu’ils rivalisent d’ingéniosité pour présenter le « plus beau chia pudding », il suffit de taper le #chiapudding sur Instagram pour voir des préparations aussi belles les unes que les autres.

Le seul petit bémol reste quand même le prix, c’est une graine qui coûte assez chère, dernièrement j’ai vu que les enseignes discount ( comme Aldi ou Lidl) la proposait aussi lors de certaines opérations, à surveiller…

Poursuivre la lecture de « Chia Pudding »

Pancakes

 

19082019-DSC_6466

Que ce soit pour un brunch ou tous simplement pour le petit dejeuner, les pancakes ont une place de choix sur la table du matin.

Il existe déjà une recette de pancake au lait fermenté sur le blog qui est vraiment sympa, mais comme on n’a pas toujours du lait fermenté à la maison, voici une recette très simple qui demande des ingrédients basiques qu’on a tous dans le placard.

Cette recette tourne en boucle sur la blogosphère depuis 2009, je l’ai adapté en diminuant le sucre et la quantité d’huile ( c’est fou comme on mangeait  » trop sucré » et « trop gras » il y a quelques années ) et j’ai ajouté un peu de lait pour rendre la pâte plus souple.

J’ai même remplacé la levure chimique par du bicarbonate mélangé à du jus de citron, tout simplement parce que j’en avais plus dans mon placard, j’ai du improvisé et j’ai joué au apprenti chimiste, en effet, lorsqu’on mélange le bicarbonate à du jus de citron ou du vinaigre, une réaction chimique se produit : le bicarbonate mousse et gonfle…

Le bicarbonate de soude dégage du gaz carbonique en réagissant avec un élément acide. Il suffit donc de rajouter à la pâte à gâteau ou autre, un acide : l’acide citrique des agrumes, l’acide malique des fruits, l’acide lactique du lait, ou l’acide acétique du vinaigre pour que celle-ci gonfle.

Voilà une petite astuce pour remplacer la levure si jamais vous êtes en panne comme moi ou si vous voulez tout simplement passer à une alternative plus saine, en effet, la levure chimique industrielle est fabriqué avec des additifs qui sont nocifs pour la santé si ils sont consommés en grande quantité.

Poursuivre la lecture de « Pancakes »

Pancakes Banane et Avoine

19062019-DSC_4353Avec l’été qui s’installe vient son lot de petits déjeuners sur la terrasse, de brunchs délicieux et variés, son orgie de fruits…

Pour démarrer la journée du bon pied je vous propose ces délicieux pancakes bons pour la santé, car en effet ce n’est pas parce que c’est l’été qu’il faut se laisser aller. Ces pancakes ont fait le tour de la blogosphère culinaire, initiés par les youbuteuses « healthy » américaines, la recette a fait des émules, on trouve maintenant mille et unes variantes sur internet. Ma touche personnelle consiste à rajouter des graines de lin moulues pour apporter des fibres car elles en sont riches, elles sont également pourvues d’oméga-3.

Malheureusement, les omégas-3 sont contenus dans la coquille extérieure de la graine, qui est difficilement digérée par les êtres humains. Ainsi, la meilleure manière de les consommer tout en gardant les avantages des omégas-3 est de les manger moulues. Il faudra donc les moudre le jour de la consommation et les manger rapidement car ces graines rancissent vite.

Avec les bananes et les flocons d’avoines qui apportent aussi leur apanage de vitamines, de fibres et de minéraux, ces petits pancakes sont de vrais alliés pour votre santé, ils sont à consommer sans modération.

Arrosés de miel ou de sirop d’érable, accompagnés d’une pléthore de fruits, ces pancakes  vous régaleront  à tout moment de la journée, il m’arrive d’en grignoter au goûter ou en guise de repas quand je n’ai pas envie de manger le soir.

Ils se conservent très bien plusieurs jours au réfrigérateur ou plusieurs semaines au congélateur, j’en prépare souvent une grosse quantité pour les consommer sur plusieurs jours, ça évite de manger n’importe quoi au petit déjeuner….. Poursuivre la lecture de « Pancakes Banane et Avoine »

Scones

05062019-DSC_2392Les scones sont des petits pains d’un genre particulier à mi chemin entre le pain, le biscuit et le cake, on les appelle des « quick breads » ( « pains rapides ») car ils nécessitent pas de levée avant la cuisson. A l’origine ils étaient cuisinés avec de la farine d’avoine (oatmeal) ou d’orge (barley) et du babeurre (buttermilk) puis cuits sur des plaques. Désormais, ils sont préparés à base de farine de blé, de beurre et de crème fraîche puis cuits au four.

Ils sont traditionnellement dégustés dans des « tea shops » avec un thé fumant, on parle d’ailleurs de « cream tea » pour désigner le goûter de l’après-midi composé de thé, scones, confiture et Devon clotted cream (crème fraiche très épaisse).

Je pensais que les scones trouvaient leur origine en Angleterre, mais en cherchant un peu sur internet et dans quelques bouquins, j’apprends en fait que ces « petits pains » seraient d’origine écossaise.

La première référence aurait été écrite par un poète écossais en 1513.

L’origine étymologique du mot « scone » fait  d’ailleurs débat, il pourrait s’agir d’un dérivé du mot allemand « schonbrot » ou d’un dérivé du mot gaélique « sgon » qui signifie grosse bouchée. Une autre version voudrait que le mot fasse référence au « Stone of Destiny » (« la pierre de la destinée » : lieu de couronnement des rois écossais), situé à Scone Abbey.

Quoiqu’il en soit, aujourd’hui ces scones sont dégustés dans tous les pays du Commonwealth , même aux Etats Unis et on en trouve pour tous les goûts : ronds ou triangles, sucré ou salé, servis au petit déjeuner, brunch ou au goûter, à vous de choisir la version qui vous plait.

Poursuivre la lecture de « Scones »

Banana Bread

08042019-DSC_1062Quand on a des bananes trop mûres, la première recette qui nous vient à l’esprit c’est le Banana Bread évidemment ! C’est tellement simple et bon, qu’on hésite pas une seconde!

Le pain ou cake à la banane est un grand classique de la pâtisserie américaine que l’on déguste au petit déjeuner ou au goûter, il se décline à l’infini, avec du beurre ou de l’huile, nature ou au chocolat, avec les fruits secs de son choix ….c’est une recette anti-gaspillage qui permet de recycler les bananes un peu trop mûres qui trainent dans le panier à fruits…

C’est pendant la Grande Dépression dans les années 30, aux États-Unis, période de grande disette, que les femmes au foyer eurent l’idée d’utiliser les fruits nutritifs comme la banane qui mûrissaient trop vite, dans la pâtisserie pour éviter le gaspillage. Ainsi naissait le Banana Bread…

Pour la réussite de ce gâteau, il est important d’utiliser des bananes mûres avec des petites tâches noires. Poursuivre la lecture de « Banana Bread »

Granola

10042019-DSC_1207Connaissez-vous la différence entre le « muesli » et le « granola » ?

La première recette de muesli n’était pas vraiment une réussite. En 1863, dans les cuisines de son établissement de cure thermale dans l’état de New York, son créateur, un fermier devenu médecin, James Caleb Jackson, cuit un mélange de farine de blé complet jusqu’à ce qu’il soit sec, l’émiette avant de le cuire une seconde fois et de le briser en plusieurs gros morceaux. Les brisures obtenues, très sèches, doivent être trempées dans du lait pendant toute une nuit pour être mangeables. Pas très Appétissant…

James Caleb Jackson baptise sa mixture « granula », du nom latin de graine, granum. Elle est au menu du petit-déjeuner de ses patients en cure thermale, car l’homme est déjà persuadé, à cette époque, qu’une alimentation saine est la meilleure des médecines.

De « granula » à Granola

Sa recette de granula ne va pas rester secrète très longtemps. En 1878, le médecin reçoit la visite d’un de ses confrères curieux de découvrir ses méthodes, le Dr John Harvey Kellogg (oui, celui des corn-flakes), qui dirige également un établissement thermal dans le Michigan.

Quelques années plus tard, Kellogg sort sa propre recette de céréales pour le petit-déjeuner, composée d’avoine moulue, de blé et de maïs. Pas très inspiré, il nomme sa création « Granula ». Poursuivi en justice en 1889 par James Caleb Jackson, il perd le procès et doit modifier le nom de son invention. Le Granula de Kellogg devient… Granola et ne rencontre pas le succès attendu…..

Poursuivre la lecture de « Granola »

Crêpes mille Trous (Baghrirs)

04042019-DSC_0932Le baghrir appelé « crêpe mille trous » est une crêpe marocaine préparée avec de la semoule de blé dur qui a la particularité d’être cuite seulement d’un côté et sur laquelle se forment des trous minuscules pendant la cuisson. Elle est traditionnellement trempée dans une sauce préparée avec du beurre et du miel mais peut aussi être agrémentée d’huile d’olive, d’eau de fleur d’oranger, de sucre, de confiture ou d’amlou ( le « nutella marocain » qui fera l’objet d’un prochain article ).

Les  Marocains et les Algériens revendiquent la paternité de cette fameuse crêpe. Tout ce qu’on peut dire, c’est qu’elle vient probablement de ces deux pays, puisque l’origine de cette ancienne recette remonte aux Berbères, le peuple natif d’Afrique du Nord. « Baghrir » ( mot qui est très dur à prononcer soit dit en passant ) est en fait un mot Tamazight ( langue berbère ) qui signifie “trop doux”.

Le baghrir (بغرير) a des noms différents selon la région d’origine. En berbère, il est également appelé edarnan, tibouajajin ou tiγrifin (en Kabylie). Dans la partie orientale de l’Algérie et en Tunisie, il est appelé ghrayef. A Constantine (au nord-est de l’Algérie), les gens l’appellent korsa. Il est nommé khringo en Oranie (nord-ouest de l’Algérie) ainsi qu’au nord-est du Maroc, dans le Rif (au Nord du Maroc) on l’appelle également hatita.

Il existe autant de recettes que de familles, pour ma part je ne prends pas de risque, j’utilise la recette de la grande cuisinière marocaine Fatéma Hal depuis plusieurs années et ça me convient très bien, les crêpes sont légères et moelleuses et les trous sont toujours au rendez-vous, succès garanti ! Poursuivre la lecture de « Crêpes mille Trous (Baghrirs) »